GUIBB S.A.R.L
Téléphone : 03 88 77 80 70
Télécopie : 03 88 77 80 90
Email : contact@guibb.com


 

Le ventilateur de plafond … son utilité en maison de retraite



La canicule de l’été passé est appelée à se reproduire selon les météorologues. Elle aura été un avertissement que l’on ne pourra ignorer dans un futur proche, les périodes de chaleur à venir seront identiques à la précédente. Il est donc logique de prévoir une solution au problème, solution efficace, fiable, adaptée … et peu onéreuse par rapport aux installations classiques de climatisation.

La condition de personne âgée sous-tend une « notion de fragilité » liée à une nécessité vitale de confort. Une des particularités des maisons de retraite et/ou des lieux de résidence pour personnes âgées est la « notion de confinement ». Les courants d’air étant proscrits, et pour cause, la « circulation interne de l’air ambiant » est de toute première importance, en l’absence bien souvent d’une climatisation spécifique et bien adaptée. Le confinement de l’air pose problème en présence de personnes âgées. Une « re-circulation douce » de l’air ambiant est nécessaire et justifiera très naturellement de l’utilisation d’un ou plusieurs ventilateurs de plafond appropriés selon le cas, convenant aux besoins de la cause.

Les problèmes d’hygiène étant primordiaux, le traitement de l’air est d’une importance déterminante, tant pour les résidents que pour le personnel soignant. Le « brassage doux » du volume d’air ambiant par le ventilateur de plafond combine « convection et conduction » en homogénéisant l’air en température et en hygrométrie. A titre d’exemple, les températures mesurées dans un local sont en moyenne de 26°6 en point haut, et de 17°7 en point bas d’où un écart sensible de 8°9 Celsius. Le même local équipé d’un ventilateur de plafond aura, par une ventilation douce (brassage lent) une température moyenne de 22° Celsius environ. Par ailleurs le « mouvement régulateur du flux » amplifie l’effet oxydant de l’air par action de dessiccation et oxydation de la flore micro-organique ambiante favorisant l’assainissement du volume confiné du local ( effet anti-odeurs ).

En saison hivernale, le ventilateur permet par récupération de chaleur, un gain de température de l’ordre de 2 à 4 degrés. En été, à vitesse normale ou élevée, le brassage de l’air est uniforme dans un volume significatif supprimant les effets de veines d’air. En brassage lent il neutralise les effets désagréables des sudations par assèchement.

Par-delà la notion de confort très sensiblement améliorée à partir de ce type de ventilation, il y a un effet esthétique qui meuble la pièce habitée sans augmentation de l’encombrement du local. Le ventilateur se fait discret par sa présence, efficace par son efficience. Il symbolise l’équipement de complément mobilier, synonyme de l’aisance du cadre de vie. Les populations âgées y sont sensibles et en apprécient le confort.

Guy Wackermann- Ingénieur Conseil

Claude Pichegru - Gérant de GUIBB SARL


Février 2004

   
   
   




 GUIBB S.A.R.L. - 95 Rue du Maréchal FOCH - 67380 LINGOLSHEIM © Guibb 2004 - Tous droits réservés